Définition de Vata et son action

Le concept des trois énergies ou des trois doshas en Ayurveda est basé sur la manière primaire dont fonctionne notre corps.

Comment nos molécules, substances chimiques, tissus et organes interagissent entre eux et avec l’environnement.

La première énergie est l’énergie Vata, ou énergie cinétique dans notre corps.

Nous avons trois tissus dotés de la qualité d’automaticité ou excitabilité spontanée via le mouvement constant d’ions à travers leurs membranes cellulaires. Le tissu nerveux, les muscles lisses et le muscle cardiaque.

Sans un mouvement permanent au sein de ces tissus la vie n’existerait pas au niveau physique.

Afin de provoquer un mouvement physique quel qu’il soit, des neurotransmetteurs doivent être libérés, et c’est à partir du cerveau que tout mouvement, volontaire ou involontaire, est initié, maintenu et stoppé.

Qu’est-ce que Vata?

Pour qu’une molécule de dopamine soit sécrétée, la pompe sodium-potassium doit fonctionner.

L’énergie nécessaire pour sécréter un ion sodium à travers la membrane cellulaire ou l’énergie requise avant le mouvement de chaque substance chimique est définie comme l’énergie Vata.

Protège le corps, génère enthousiasme, expiration et inspiration, toutes les activités, initie et assure l’exécution des besoins naturels, maintient les tissus dans leur état normal et assure le fonctionnement correct des organes sensoriels. (Action de Vata selon Astanga Hrdayam ch.11, verset 1)

Enthousiasme: action adéquate et équilibrée de la sérotonine.

Expiration, inspiration: action des centres respiratoires.

Activités: initiation dans les lobes pariétaux de la libération de dopamine, GABA et acétylcholine dans les synapses neuro-musculaires.

Besoins naturels: activité du système nerveux autonome.

Protection des tissus: mouvement des substances, nutriments, déchets, pour l’équilibre des tissus.

Bon fonctionnement des organes sensoriels: mouvements des photons, mouvement des ondes sonores, substances volatiles, interaction avec les récepteurs qui transforment ces stimuli en déplacement d’électron et finalement en stimuli sensoriels.

- Dr Nikolaos Kostopoulos